Oculus Quest, Test et avis : Le boss ?

oculus quest pas cher

À chaque nouveau casque, je dis la même chose : « La réalité virtuelle progresse ! ». Cette fois ci, c’est encore plus vrai, avec l’Oculus Quest. C’est un casque VR autonome, qui se veut pratique à utiliser, très immersif, et qui permet de jouer debout en se déplaçant.

Dans ce test, je vous donne mon avis sur son utilisation, son confort et je vous parle évidemment de l’expérience immersive que vit celui qui pose l’Oculus Quest sur sa tête. Je peux déjà vous dire qu’il n’y a jamais rien eu d’aussi bien et que ça laisse envisager du très lourd pour la VR dans les prochaines années. Tous les utilisateurs n’en disent que du bien (voir quelques avis ici), et je ne lui trouve pas beaucoup de défauts non plus.

Oculus Quest Avis
  • Qualité de fabrication
  • Confort
  • Qualité d'image
  • Immersion
  • Rapport qualité/prix
4.8

Résumé

En 2019, c’est clairement le meilleur casque VR du marché ! L’Oculus Quest ouvre une nouvelle aire pour la réalité virtuelle, avec une véritable liberté de mouvement, une simplicité d’utilisation, un effet grille qui se réduit et des sensations d’immersion grandioses. Si tu veux le top du top, alors fonce !

 

Oculus Quest Casque de réalité virtuelle...
  • Un gameplay plus avancé : des expériences et des jeux...
  • Réalité virtuelle tout-en-un : configurez simplement...
  • Système de suivi : le système de suivi d'Oculus...
  • Manettes Touch : les manettes Oculus Touch restituent...
  • Aucune limite : Oculus Quest s'adapte à votre...

Une ergonomie au top, un design classique

oculus quest test

Cet Oculus Quest est un mix entre l’Oculus Rift et l’Oculus Go. Sa conception est très sérieuse, avec de bon matériaux, des plastiques résistants, des caoutchouc tendres et un tissu solide, agréable au toucher. C’est du matos haut de gamme, et on est pas déçu par les finitions très propres et l’ergonomie soignée de ce casque VR.

L’immense point fort, est évidemment son fonctionnement complètement autonome. Il n’y a aucun câble qui vous relie à une console ou un ordinateur, on pose simplement le casque sur la tête, on serre les sangles avec un système de scratch très simple, et on peut commencer à jouer.

Il y a un bouton sur le côté droit pour allumer le casque, deux boutons en bas à droite pour régler le volume et une molette qui permet de gérer l’écartement des lentilles selon la morphologie de notre visage. C’est simple, on comprend très vite comment utiliser l’Oculus Quest.

Comme pour le Rift, on trouve deux manettes, qui ont un peu évoluées. L’arceau de tracking est désormais vers le haut, et le grip est de meilleure qualité. La prise en main est très bonne, il y a moins de risque de voir la manette glisser. Une dragonne sur chaque manette sécurise la préhension.

Le design est vraiment très sobre. Personnellement, j’aime beaucoup, je trouve que c’est moins grossier qu’un Playstation VR avec ses lumières inutiles. Le casque n’est pas trop gros, il ressemble un peu à un masque de sky un peu imposant.

Un bon confort

Je commence par le petit défaut, qui est le poids de l’objet. Avec 570 grammes, il pèse un peu vers l’avant, et on peut avoir tendance à baisser la tête facilement lorsqu’on fatigue un peu. Ça reste très supportable, et le bon système de sangle permet de répartir le poids assez correctement, mais c’est dans les années à venir c’est un point qui pourra être amélioré.

La matière pour le contour des yeux est anti-transpirante, douce et donc très confortable. Elle est interchangeable, et une seconde mousse est fournie avec le casque. On peut serrer efficacement notre casque pour qu’il ne bouge plus du tout lorsqu’on sera en train de jouer.

En terme de chauffe, le casque est très performant. Il ne dépasse jamais une température de 30°C à l’intérieur, et s’approche des 35 °C sur la face extérieure. Du coup, il ne fait jamais chaud avec le casque sur la tête et un petit ventilateur silencieux évacue l’air le plus chaud, pour éviter la formation de buée.

Au final, le confort est donc très bon, on va pouvoir jouer plusieurs heures sans problème et sans gêne au niveau du crâne ou du nez. Les porteurs de lunettes n’auront pas de problème non plus, un accessoire est prévu pour apporter un peu plus de distance, et pour éviter que vos montures ne rayent les lentilles du casque.

Des performances vidéo étonnantes

oculus quest avis

Il y a un écran par œil, contraire à l’Oculus Go, et chacun d’eux apporte une définition de 1440 x 1660 pixels. C’est mieux qu’un Rift et c’est du niveau d’un HTC Vive Pro, deux casques VR filaires.

La technologie Oled PenTile divise les pixels en deux, ce qui a pour effet d’apporter un meilleur lissage. Ces écrans associés à des lentilles d’excellente qualité, permettent de réduire considérablement l’effet grille qu’on rencontre sur tous les casques VR, lorsque les lentilles grossissent les pixels.

La grille ne disparaît donc pas complètement, mais l’image est plus lisse que jamais. Aucun autre casque n’offre une si bonne précision. Il faut vraiment se forcer à voir la grille, sinon on l’oublie complètement.

La fréquence de rafraîchissement est à 72 Hz, ce qui est en dessous des casques filaires haut de gamme, qui tournent plutôt à 90 Hz, mais on ne peut pas voir la différence à l’œil nu, d’autant plus que la plupart des contenus n’ont besoin que de 60 Hz pour que l’immersion soit parfaite. Enfin, le contraste est au top, et les couleurs également, comme sur l’ensemble des écrans OLED, dont on connaît déjà les performances.

Oculus Quest Casque de réalité virtuelle...
  • Un gameplay plus avancé : des expériences et des jeux...
  • Réalité virtuelle tout-en-un : configurez simplement...
  • Système de suivi : le système de suivi d'Oculus...
  • Manettes Touch : les manettes Oculus Touch restituent...
  • Aucune limite : Oculus Quest s'adapte à votre...

Un son moyen dans les haut-parleurs, excellent au casque

Oculus a vraiment voulu proposer un casque VR très simple à utiliser. Du coup, il suffit de le poser sur la tête et de l’allumer pour commencer à jouer. Même si vous n’avez pas d’écouteurs à brancher, la partie peut débuter. Des haut-parleurs sont intégrés près de chaque oreille, dans la sangle. Le son est correct, mais manque de profondeur et de puissance. Du coup, on manque en naturel et en spatialisation, ce qui est plutôt dommage pour de la réalité virtuelle.

On va donc préférer brancher un casque audio ou des écouteurs, si possibles de bonne qualité, pour profiter complètement des musiques, des sons et des bruits de nos jeux préférés. La bonne nouvelle, c’est que les deux sorties audio de l’Oculus Quest sont de très bonne qualité. Le signal est excellent, et vous allez donc pouvoir profiter de la puissance et de la précision de vos meilleurs casques audios.

L’expérience utilisateur dépasse mes espérances

oculus quest test

On y est ! La réalité virtuelle, telle qu’on l’espérait il y a quelques années encore, est enfin là ! Même si tout n’est pas encore parfait, comme le poids du casque, l’effet grille toujours un peu présent, ou l’autonomie toujours trop faible, l’expérience d’utilisation est tout de même extrêmement plaisante.

Cela débute par l’installation. Il faut déballer le casque, le mettre en charge, télécharger l’application Oculus pour la configuration, et c’est quasiment tout. C’est un casque autonome, il n’y a donc pas de smartphone à insérer à l’intérieur comme avec un Samsung Gear VR, ni de câble à brancher vers un ordinateur.

Lorsqu’on pose le casque sur la tête, on est immédiatement en mode « Pass through ». Cela signifie qu’on voit la pièce dans laquelle on joue, grâces aux quatre caméras intégrées au casque.

Avec une manette, on va tracer notre zone de jeu, pour ne pas nous cogner aux murs lorsqu’on sera en train de combattre dans un monde virtuel. Oculus nous conseille une surface de 2 m sur 2 m, pour jouer le plus confortablement possible lorsqu’on est debout. Même si vous n’avez pas cette place disponible, ce n’est pas grave, de nombreux jeux se jouent de manière statique, en position assise, si on souhaite.

Une fois notre zone de jeu tracée, l’interface Oculus Home se forme devant nous. Si on se déplace, on voit une grille grise transparente virtuelle, qui nous indique les limites de la zone de jeu. Dès qu’on franchit cette limite, le casque passe en « Pass through » et on voit à nouveau le monde réel. On peut donc aller répondre à notre téléphone, ou ouvrir la porte de l’appartement tout en conservant le casque devant les yeux. C’est super pratique !

Une superbe immersion

Le fait de retrouver une grande précision vidéo, et de n’avoir aucun câble qui nous relie à ordinateur, on se sent immédiatement plus libre. On peut bouger dans tous les sens, se retourner, se baisser ou bouger la tête dans tous les sens, bref, on est complètement libre !

En plus de ça, les capteurs de mouvement sont très performants. On ne ressent aucun latence, et on peut jouer des heures sans ressentir la moindre nausée. Tout est parfaitement fluide, y compris pour les mouvements des mains avec les manettes qui répondent parfaitement. Du coup, on ne ressort pas de notre immersion avec des maux de têtes, ou une fatigue importante, après quelques dizaines de minutes de jeu. Vous vous sentirez bien dans votre monde virtuel, et vous aurez envie d’y passer du temps !

L’immersion est donc très réussie, et les jeux proposées et créés uniquement pour l’Oculus Quest sont vraiment très bons, ce qui permet forcément de se plonger avec joie dans la VR nouvelle génération.

Des jeux Oculus Quest déjà nombreux

oculus quest test

Même si l’Oculus Quest est sur le marché depuis quelques semaines, les jeux sur le catalogue sont déjà nombreux. On retrouve des milliers de jeux et applications de l’Oculus Go améliorés et des titres exclusifs sortis en même temps que le nouveau casque VR.

Je n’ai pas encore eu le temps de faire le tour du catalogue, mais j’ai pu tester quelques jeux comme Superhot VR où il faut se sortir de situation critique. Des hommes armés de revolver face à vous, d’autres avec des couteaux derrière vous, et quelques secondes pour trouver la solution pour vous en sortir.

Le temps est figé lorsque vous ne bougez pas, pour analyser la scène, trouver les objets à utiliser. On pousse une chaise vers le premier assaillant, on attrape l’arme du second pour tirer sur ceux qui arrivent derrière nous, et on essaie surtout de rester vivant. C’est incroyablement prenant !

Moss est un jeu de plateforme qui exploite à merveille les possibilités de la réalité virtuelle. Il y a des idées de gameplay étonnante, et un charme fou au niveau l’univers. Les graphismes ne sont pas incroyables, mais on se laisse prendre au jeu avec grand plaisir.

Enfin, j’ai passé quelques heures sur Shadow Point, à mener une enquête sur une petite fille disparue. Il faut résoudre des énigmes très ingénieuses, dans un monde à la fois doux, beaux et parfois terrifiant. C’est clairement le jeu le plus abouti que j’ai pu tester sur l’Oculus Quest.

Des petits défauts ?

Je parle un peu plus haut du son, qui est effectivement un peu décevant dans les haut-parleurs. C’est dommage, parce que plusieurs jeux ont vraiment des bandes originales et des sons d’ambiance de très bonne qualité. On branche donc un bon casque, pour profiter complètement de l’immersion.

Le plus gros défaut, à mon sens, vient de l’autonomie toujours trop courte. Oculus n’a pas voulu faire un casque trop lourd, pour que les enfants puissent jouer sans souffrir, et il a donc fallu réduire la batterie. En moyenne, pour un jeu classique ou pour la plupart des applications, on peut jouer pendant 2 à 3 heures.

Certains jeux très gourmands font descendre la batterie en 1 heure et demi, et si on connecte le casque à un écran TV pour que nos amis voient ce qu’on fait dans le jeu, l’autonomie descend à 1 heure de jeu. Oculus a tout de même prévu un câble de 3 m de long, pour jouer en rechargeant le matériel.

Conclusion : Mon avis sur l’Oculus Quest

Vous ne trouverez rien de mieux pour la réalité virtuelle en 2019 ! Le catalogue doit s’étoffer, et Facebook promet plus de 100 jeux exclusif Quest avant la fin de l’année. Le confort d’utilisation est bon, et c’est surtout l’installation qui est très simple. On peut amener notre casque chez un ami, il n’y a pas de capteurs à placer dans les coins ou de paramétrage trop long à effectuer.

On pose le casque sur la tête, et on peut commencer à jouer, debout, sans être limité dans nos mouvements, et ça change tout. Cette liberté décuple les sensations d’immersion. D’autant plus que les écrans OLED PenTile font du super boulot, réduisant considérablement l’effet grille, qui reste quand même toujours un peu visible.

Le prix au lancement (à vérifier ici)est un peu élevé, c’est plus cher qu’une console nouvelle génération, mais ça devrait baisser rapidement. C’est en tout cas une superbe expérience, il ne manque qu’une autonomie plus grande pour nous permettre de jouer quelques heures de plus !

Oculus Quest Casque de réalité virtuelle...
  • Un gameplay plus avancé : des expériences et des jeux...
  • Réalité virtuelle tout-en-un : configurez simplement...
  • Système de suivi : le système de suivi d'Oculus...
  • Manettes Touch : les manettes Oculus Touch restituent...
  • Aucune limite : Oculus Quest s'adapte à votre...

About the Author