Oculus Go : Test du plus parfait des casques VR autonomes

Oculus go avis

La réalité virtuelle progresse ! L’Oculus Go vient clairement répondre à une demande de praticité et de budget, pour tous les joueurs intéressés par la VR. Finie la galère de la mise en place du smartphone, exit les câbles qui perturbent l’immersion, l’Oculus Go est complètement autonome !

C’est clairement ce qui se fait de mieux en terme de rapport qualité/prix (vérifier le prix ici), au moment où j’écris ces quelques lignes. Comment fonctionne ce casque VR ? Est-il confortable à utiliser ? Le contenu est-il à la hauteur ? Je vous dis tout ce qu’il faut savoir !

Ma note
  • Qualité de fabrication
  • Confort
  • Qualité d'image
  • Immersion
  • Rapport qualité/prix
4.7

Résumé

C’est clairement le meilleur casque VR en 2018. Simple à utiliser, sans-fil, avec une belle définition et un confort excellent, on peut difficilement espérer mieux pour ce prix. Le top du top !

Design moderne, et bonne ergonomie

Les ingénieurs d’Oculus, qui appartient au groupe Facebook, sont allés à l’essentiel pour ce premier casque autonome de la marque. En association avec le constructeur chinois Xiaomi, on sent qu’il y a une recherche de réduction des coûts, sans pour autant bâcler le travail.

Pour ma part, je trouve le design très réussi. C’est à la fois sobre et moderne, et tous les matériaux utilisés sont de très bonne qualité. Le casque est gris clair, avec une taille bien maîtrisée. Il se veut même plus compact qu’un Samsung Gear VR, malgré toute la technologie qu’il embarque. Son poids ne dépasse pas les 500 grammes, ce qui est évidemment une très bonne chose pour le confort d’utilisation.

L’ergonomie est efficace, avec deux boutons sur le haut du casque, un pour allumer et éteindre l’appareil et l’autre pour gérer le volume. Sur la gauche, un port jack nous donne la possibilité de brancher un casque audio, même si des haut-parleurs sont déjà présents. Enfin, un port micro-USB va permettre de recharger l’Oculus Go lorsque ce sera nécessaire.

S’il n’y a que peu de commandes sur le casque, c’est tout simplement parce qu’une petite télécommande est fournie. C’est elle qui permet de gérer l’ensemble des possibilités du casque VR. Elle a une forme ergonomique pour une tenue agréable en main, et une préhension solide. La poignée est assez large, avec une belle gâchette qui tombe bien sous l’index. On comprend déjà qu’on va pouvoir massacrer du méchant virtuel…

Enfin, sur la partie supérieure de la télécommande, accessible avec le pouce, on trouve une surface tactile et cliquable, ainsi que deux boutons « retour » et « home », pour naviguer facilement dans les menus.

 

Oculus go test

Voir le prix

Un très bon confort

Dès le déballage, on sent qu’un soin tout particulier a été pris pour offrir un bon confort à l’utilisateur. Les matériaux sont agréables au toucher, le casque est assez léger, bref, ça sent déjà très bon. On n’est absolument pas déçu lorsqu’on pose l’Oculus Go devant nos yeux. Le poids est agréablement réparti, il ne pèse pas trop vers l’avant.

On règle les sangles facilement pour que le casque épouse notre morphologie crânienne à la perfection. Le système d’attaches est plutôt simple, mais efficace. Les lanières bien larges et doublées à l’arrière de la tête sont assez souples, on ne ressent aucune gêne particulière. Le maintien est excellent, on peut bouger la tête dans tous les sens, sans risque de voir le casque s’échapper.

C’est du matos assez haut de gamme, contrairement à un casque pour smartphone BlitzWolf, et on sent bien sûr la différence au niveau du contour des yeux. La matière utilisée est à la fois douce et tendre, tout en évitant la transpiration. J’ai également noté que le casque ne monte pas du tout en température, et il n’y a pas de buée sur les lentilles, même après une heure sur la tête en jouant à un des meilleurs jeux du contenu proposé.

Enfin, les porteurs de lunettes ne sont pas mis de côté, puisque Oculus fourni un écarteur pour faire un peu plus de place entre les yeux et les lentilles, afin que vos doubles foyers ne soient pas un frein à l’utilisation du casque.

Les performances et la qualité d’image

Pas besoin de mettre en place un smartphone, un écran est déjà à l’intérieur du casque VR Oculus Go. Il porte le nom de « Fast-switch », il fait 14 cm de diagonale, pour une définition de 2 560 x 1 440 px. On obtient alors une densité de 538 ppp, ce qui est mieux que les casques VR très haut de gamme que sont l’Oculus Rift ou l’HTC Vive.

Il y a un taux de rafraîchissement à 72 Hz, largement suffisant pour faire tourner efficacement tous les contenus qui ne dépassent jamais les 60 Hz. Enfin, le champ de vision est de 110°, là encore supérieur à ce que proposent la plupart des appareils concurrents.

Au final, c’est un excellent casque VR qui fait du super boulot pour sublimer les contenus de la plateforme Oculus Go. On voit encore légèrement la dalle de pixels sur l’image, mais ce n’est pas du tout gênant. Les images sont bien nettes et même les textes écrits en petit son bien lisibles.

Sur quelques expériences d’immersion VR, on peut noter des aberrations chromatiques, ou des images fantômes, mais c’est plus souvent le fait de l’application ou de la vidéo, que la faute du casque. C’est vraiment satisfaisant, même si la profondeur n’est pas exceptionnelle, on prend du plaisir dès le lancement du menu de l’Oculus Go.

 

oculus go test

Voir le prix

Des haut-parleurs intégrés

J’en parle un peu plus haut, le casque possède ses propres haut-parleurs, intégrés à l’intérieur des sangles. Le son est plutôt pas mal pour la taille, et on pourra s’en contenter pour de nombreuses applications.

Évidemment, pour les jeux les plus immersifs, vous prendrez plus de plaisir en branchant un casque audio de qualité. Vous aurez tout d’abord plus de puissance, vous serez écarté des bruits ambiants de la pièce où vous vous trouvez, et en plus le port jack est de bonne qualité et permet d’exploiter très efficacement les casques audio les plus puissants. Autant en profiter !

 

oculus go test

 

Une expérience très satisfaisante

Si c’est la première fois que vous posez un casque VR devant vos yeux, alors vous allez forcément apprécier l’expérience, et si vous êtes habitué aux casques de réalité virtuelle avec smartphone, vous allez voir une nette évolution.

On adore tout d’abord la phase d’installation. Il faut simplement télécharger une application sur votre smartphone, pour faire quelques paramétrages très rapides, et connecter l’Oculus Go à votre réseau Wi-Fi. Pour le reste tout se fait directement depuis le casque, avec la petite télécommande, même si on pourra utiliser encore notre application smartphone pour télécharger des jeux ou des apps sur le casque, sans forcément le mettre sur la tête. C’est pratique.

Une fois dans le monde virtuel, devant les menus de l’Oculus Go, on apprécie l’interface claire et intuitive qui est proposée. Il y a quelques temps d’attente lorsqu’on lance une option ou une application, mais ça reste assez rapide, rien de plus long que sur un smartphone.

On sent immédiatement que le casque est très réactif au niveau de nos mouvements. Il n’y a pas la moindre latence lorsqu’on bouge la tête. Même si on tourne rapidement sur nous-même, et qu’on stoppe brusquement, on reste dans le bon axe, et l’image suit parfaitement nos yeux. Du coup, il n’y a pas de risque de nausée ou de mal de tête.

Entre l’excellent confort, l’écran précis et cette réactivité, on a une immersion quasi parfaite. On peut alors garder le casque sur la tête pendant de longs moments, sans se fatiguer. L’expérience d’utilisation est pour moi vraiment excellente. Et le fait qu’il n’y ait aucun câble pour nous gêner dans nos mouvements, rend l’utilisation encore plus immersive.

La plateforme Oculus Go

À sa sortie, on trouvait déjà plus de 1 000 applications et jeux pour ce casque. La plupart venaient directement du catalogue Gear VR, et quelques exclusivités étaient présentes uniquement pour l’Oculus Go. Aujourd’hui, le contenu s’est nettement développé. On trouve des apps gratuites, parfois sympas, et d’autres vraiment médiocres.

Cependant, il y a des titres qui sortent clairement du lot, et ils sont de plus en plus nombreux. Je pense notamment à Republique VR ou bien aux superbes jeux d’aventure Land’s End et Dead Secret, ou encore à l’expérience troublante de Virtual Virtual Reality, où on pose sur notre tête un casque de réalité virtuelle, dans la réalité virtuelle…

On trouve également de nombreuses applications éducatives, comme Titants of Space Plus pour se balader dans les étoiles et mieux comprendre notre système solaire et les galaxies qui nous entourent. Ou encore Ocean Rift pour découvrir les fonds marins sans bouger de sa chambre.

Il y a vraiment du contenu intéressant, et ce n’est jamais très cher. On ne dépasse généralement pas le prix d’une application pour smartphone, soit moins de 10 €. En fouillant un peu, on trouve également des jeux ou des apps gratuits, de bonne qualité. Donc même si vous n’avez pas un gros budget pour les jeux, vous allez tout de même pouvoir vous amuser.

 

Oculus go pas cher

 

Quelques défauts ?

Rien n’est évidemment jamais parfait, et on peut noter deux défauts majeurs pour ce casque VR Oculus Go. Le premier est probablement l’autonomie. En jouant à des petits jeux ou en consultant des applications pas trop lourdes, la batterie se vide complètement en environ 3 heures. Pour un jeu plus gourmand, au bout de 2 heures, le casque va réclamer à être rechargé.

Idéalement, il ne faut de toute façon pas jouer plus de 2 heures avec un casque devant les yeux. Ce n’est pas forcément conseillé, tout comme pour une console d’ailleurs. Cela dit, on sait tous que le temps passe très vite lorsqu’on prend du plaisir, et cet Oculus Go nous en donne beaucoup du plaisir… Heureusement, on peut jouer en branchant le casque sur une prise, mais c’est tout de même un peu dommage pour un casque VR sans-fil.

Le deuxième défaut est l’espace de stockage. L’Oculus Go est disponible en deux versions, 32 Go et 64 Go. Je vous conseille évidemment d’ajouter quelques euros et de prendre le modèle avec la capacité de stockage la plus importante. En effet, l’interface utilise déjà 9 Go, et les jeux les plus gros prennent 4 ou 5 Go. C’est donc assez rapide de remplir complètement la mémoire. Un emplacement pour une carte MicroSD n’aurait pas été de trop, dommage…

Conclusion : Mon avis sur l’Oculus Go

Je savais déjà qu’il allait me plaire, et je n’ai absolument pas été déçu. C’est clairement le meilleur casque VR que j’ai eu l’occasion de poser sur ma tête. Il n’offre pas la profondeur d’image en 3 dimensions des modèles très haut de gamme, mais il est tellement plus pratique à porter et à utiliser, que l’immersion est finalement meilleure.

La définition est très bonne, le casque VR réagit parfaitement, c’est fluide, et on prend un plaisir dingue sur les nombreux titres présents sur le shop Oculus. On trouve de supers jeux, utilisables avec d’autres casques, mais ils sont vraiment sublimés avec l’Oculus Go.

En plus de ça, le confort est exceptionnel, le casque est léger, conçu avec des matériaux de qualité, et la télécommande tactile est un petit bijou d’ergonomie. On regrette un peu le manque d’espace de stockage et une autonomie un peu courte, mais vraiment rien de rédhibitoire. Le prix est en plus vraiment correct pour la qualité du matériel. Donc si vous avez le budget, alors foncez ! Vous allez adorer la réalité virtuelle proposée par l’Oculus Go !

Voir le prix

About the Author