Avis et test du casque VR Cardboard TopElek Kit V2

google-Cardboard-Kit-V2

Vous souhaitez découvrir la VR mais vous ne voulez pas gaspiller trop d’argent pour ça ? Où bien vous avez peut-être un budget très limité ? Pas de panique, il existe des Cardboards à moins de 10€ qui vont vous donner la possibilité de faire vos premiers pas dans la réalité virtuelle. Ce modèle TopElek Cardboard Kit V2 à de nombreux atouts, dont son prix tout mini, et il permet de se familiariser avec du contenu 3D et 360° sans dépenser une somme folle. Voici mes impressions sur ce casque en carton.

Qualité de fabrication correcte, confort minimum

Le cardboard arrive déjà monté. Il est glissé dans une petite boite en carton et il suffit donc simplement de le faire sortir en le poussant d’un côté ou de l’autre. C’est plutôt une bonne chose, car certains cardboard semble faciles à monter mais au final le casque devient inutilisable. Ici vous n’aurez pas pas ce genre de problème, et vous pourrez donc commencer à utiliser immédiatement votre matériel.

C’est du carton, il n’est donc pas possible de parler d’une qualité de matériau “incroyable”, c’est fragile et les cardboards ne durent jamais des années. Il y a une sangle élastique à mettre en place pour maintenir, sans les mains, le casque devant nos yeux. Cette dernière n’est pas réglable, mais elle est suffisamment élastique pour s’adapter à toutes les têtes.

Le casque serre même un peu trop à mon goût, et il n’y a pas de contour des yeux en mousse comme sur les casques en plastique à l’image du modèle SALCAR. Du coup, le confort est très subjectif… Le seul point de confort finalement, c’est que le casque tient tout seul grâce à sa sangle. Pour le reste le carton finit par faire un peu mal au front et au nez. On ne va pas se mentir, ce n’est pas confortable, et on ne gardera pas le casque sur la tête pendant plusieurs heures. Il y a un petit rebord matelassé pour le nez, mais réellement il ne sert pas à grand-chose.

cardboard pas cher

Compatibilité correcte et utilisation sympa

Ce cardboard est compatible avec tous les smartphones ayant des écrans compris entre 3,5 et 5,5 pouces. L’immense majorité des mobiles feront donc l’affaire peu importe la marque. La mise en place du smartphone se fait de façon plutôt originale à l’aide de ventouses présentes sur le clapet. Dans l’ensemble le smartphone se fixe plutôt bien, mais il finit tout de même par se décoller au bout de quelques minutes et il faudra donc le remettre en place assez régulièrement. Il faut bien appuyer sur les ventouses du milieu pour que le mobile tienne plus longtemps.

On referme ensuite le clapet à l’aide d’un scratch. Ce dernier est assez large et il permet donc de retenir sans problème le poids du smartphone. On peut bouger sans crainte, le clapet ne s’ouvre pas, ce qui est déjà une très bonne chose.

Le carton est une matière qui laisse passer l’air, et donc le mobile ne chauffe pas trop à l’intérieur. Pas besoin donc d’une face perforée, comme sur l’Elegiant 3D VR, qui laisse échapper la chaleur.

Ce modèle en carton séduit tout particulièrement grâce à sa touche placée en haut à droite, qui nous donne la possibilité d’interagir de façon mécanique avec l’écran du smartphone. On retrouve généralement cette fonctionnalité sur des modèles bien plus haut de gamme, comme par exemple le Homido V2. Ça ne fonctionne pas à tous les coups et il faut vraiment avoir aligné le mobile à la perfection. Lorsque c’est le cas, on apprécie toutefois de ne pas avoir à ouvrir le clapet pour lancer une application ou une nouvelle vidéo.

Voir le prix

cardboard pas cher

 

Des lentilles correctes mais sans plus

Pour ce prix-là on ne peut pas être trop difficile. La qualité des lentilles n’est pas exceptionnelle, et il y a quelques déformations de l’image, notamment sur les côtés. Certains utilisateurs se plaignent qu’elles soient très floues, pour ma part l’image était claire.

Il n’y a aucune possibilité de réglage, on ne peut ni régler la profondeur, ni l’écartement des lentilles. C’est probablement pour cela qu’il faut être un peu chanceux et que le montage soit absolument parfait, pour que nos yeux soient pile à la bonne place, et que les lentilles soient à la bonne distance de l’écran.

Pour ma part j’ai trouvé le résultat satisfaisant. On peut découvrir des applications et des vidéos, pour se familiariser au format VR. Il y a réellement des casques plus chers, peut-être plus jolis, mais qui n’offrent pas la même immersion. Ici le rendu est correct, en tout cas pour le prix. On est évidemment très loin d’un Samsung Gear VR, et vous aurez besoin d’un smartphone ayant une belle résolution d’image. Sans un écran HD minimum, votre image ne sera pas belle, mais c’est le cas aussi avec des casques VR haut de gamme.

Bien sûr ce cardboard n’a pas de capteurs, et c’est donc là encore votre smartphone qui va gérer les mouvements de tête grâce au gyroscope et à l’accéléromètre. Si les mouvements ne sont pas fluides, qu’il y a une latence, c’est que les capteurs de votre smartphone ne sont pas performants et pas adaptés à la VR. Un cardboard vous permet d’ailleurs de vous en rendre compte avant de penser à acheter un casque plus cher et plus confortable.

Notre avis sur le casque VR Cardboard TopElek Kit V2

Rien d’incroyable, mais tout de même intéressant. Ce cardboard TopElek Kit V2 se démarque des autres modèles en carton par son bouton permettant d’agir avec l’écran. Ce n’est pas infaillible, mais si on monte bien le casque et qu’on place bien le smartphone, alors ça marche plutôt pas mal. Le confort est minimum mais on a tout de même une sangle pour maintenir le casque. Elle serre bien et il reste donc bien en place.

Les lentilles ne sont pas magiques, mais elles font plutôt bien le taf. Il n’y a pas de réglages, alors il est possible que le casque soit adapté pour vous mais pas pour votre camarade ou inversement. Si vous souhaitez réellement mettre le moins d’argent possible pour découvrir la VR, alors ce modèle est plutôt sympa. Sinon pour quelques euros de plus vous pouvez avoir un modèle en plastique comme le SALCAR qui a mon avis est tout de même bien meilleur.

 

Voir le prix

About the Author